Nous vous présentons izidore : la nouvelle version des Cartons ! On vous en dit plus dans notre article dédié...

Le concept de développement durable fait son apparition en 1970 comme un nouveau projet de société. A ce moment, les effets de l’industrialisation se font ressentir : déforestation, déchets, pollution, réchauffement climatique... faisant du développement durable une préoccupation des Etats. Depuis la conférence de Rio en 1992, le développement durable est apparu comme indispensable pour une société plus viable. Mais que signifie réellement “développement durable” ? Quel est son intérêt aujourd’hui ?

Le développement durable :
trois piliers

L'objectif du développement durable est de répondre “aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins” d’après la définition officielle lors du Sommet de la Terre de Rio en 1992. Pour ce faire le développement durable s’appuie sur 3 piliers :

  • Économique : développer la croissance à travers des modes de production durables
  • Social : réduire les inégalités entre les individus et satisfaire leurs besoins (logement, santé, alimentation...)
  • Environnemental : respecter de l’environnement et préserver les matières premières en exploitant les ressources de manière rationnelle

L’objectif est de trouver un équilibre entre ces trois piliers cohérent et viable. Plusieurs acteurs ont leur part de responsabilité pour rendre possible un futur viable :

  • Les entreprises et industriels
  • Les autorités publiques au niveau mondial (les Etats), au niveau national et territorial (régions, communes, ... )
  • Les associations et ONG
  • Chaque citoyen également
image de champ de tournesols avec eolienne
image de champ de tournesols avec eolienne
image de feuilles de arbre avec soleil
image de feuilles de arbre avec soleil

A quoi ça sert le développement durable ?

Le développement durable agit dans l’intérêt général en voulant assurer la pérennité de notre écosystème. Notre modèle économique ne serait pas un modèle viable. Depuis les années 2000 cette affirmation s’est vérifiée : le jour du dépassement depuis 1961 s’est sans cesse avancé. Passant du 13 octobre au 10 mai de cette année.

Cela veut dire que l’Europe consomme en 5 mois ses ressources naturelles jusqu’à épuisement au lieu de les consommer en 12 mois. La question est : que restera t-il aux générations futures ? Le développement durable devrait nous aider à tendre vers une neutralité carbone, à inverser la courbe de la perte de la biodiversité et à protéger les océans.

Concrètement cela passe par le recyclage des déchets, la promotion de l’énergie renouvelable, la rénovation des logements mal isolés ou encore la lutte contre le gaspillage de l’eau et d’énergie.

Quels sont les défis en développement durable aujourd’hui ?

Les défis en termes d'environnement se font plus pressant encore de nos jours. Les COP (conférences sur le climat) se déroulent chaque année dans une ville mondiale. Elles sont nées lors du Sommet à Rio en 1992 où près de 180 pays ont signé une convention sur le climat.

Tous les ans, les pays cherchent ensemble des solutions concrètes au réchauffement climatique. La COP21 à Paris a débouché sur des accords historiques : la communauté internationale doit faire tout son possible pour limiter le réchauffement climatique à +1,5°C à la fin du siècle. L’enjeu est d’engager tous les acteurs dans cette lutte contre le réchauffement.

Selon les résultats de la dernière COP, qui s’est déroulée en Pologne, les objectifs fixés par l’Accord de Paris sont loin d’être atteints. Les Etats sont apparus divisés, après les Etats-Unis, le Brésil a annoncé sa décision de quitter l’Accord de Paris.

Et certains ont brillé par leur absence comme la France. D’après le dernier rapport du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), les émissions mondiales de gaz à effet de serre sont en hausse. Et les estimations sont plutôt à +3°C à la fin du siècle que +1,5°C...

Après les résultats décevant de la COP 24, les ONG, les associations et les citoyens ont poussé un cri d’alarme : l’Affaire du Siècle, comptabilisant près de 2,1 millions de signatures sur sa pétition en ligne, a déposé un recours devant la justice contre L’Etat Français pour “inaction climatique”. Sur le même front, Greta Thunberg mène une “grève scolaire” pour le climat : son mouvement a trouvé des échos partout dans le monde.

Conclusion : Si les Etats manquent d'engagement face à l’urgence du réchauffement climatique, ils seront forcés à l’action par la pression citoyenne et associative. Le développement durable peut nous faire espérer un futur viable.

image de jardiniere avec des plantes
image de jardiniere avec des plantes
Fermer
  • Identifiez vous

    avec

    ou avec
  • Créez votre compte

    Bienvenue sur izidore

    Créez votre compte

    Connectez vous

    Bienvenue sur izidore

    Connectez vous au compte

Fermer
Mon panier

Votre panier est vide.

  • %name% %price% %discountedPrice%
    Frais de service offerts
    TOTAL 0,00 € 0,00 €
    J'achète
    Satisfait ou 100% remboursé

    De nouveaux vide-apparts à côté de chez vous ?

    Inscrivez vous à notre alerte !